Que faire face à des courriels frauduleux

Le filoutage ou phishing est une technique employée par des personnes malveillantes dans le but de récupérer des informations personnelles et de les utiliser pour usurper l’identité des victimes négligentes. Il n’est pas évident de connaître les courriels frauduleux tellement l’arnaque est bien réalisée.

Aussi appelé hameçonnage, la meilleure méthode pour aider les assurés à ne pas se faire avoir par les pirates informatiques est d’être extrêmement prudente lorsqu’on est en présence d’un message électronique nous invitant de nous connecter sur le site de l’ameli.

Que faire face à des courriels frauduleux

Courriels frauduleux : Une arnaque bien rodée

Le phishing ou hameçonnage utilisé chez un membre de l’assurance obligatoire a pour finalité de vider le compte bancaire de la victime qui a été négligente.

La technique des courriels frauduleux appelée filoutage consiste à inciter les contribuables à communiquer des informations confidentielles en envoyant un message à caractère urgent. Dans la missive à caractère officiel (logo de l’assurance maladie et lien de l’ameli), le membre y découvrira un communiqué lui invitant de cliquer sur un lien rattaché sur un site identique à celui de l’ameli. Même si la ressemblance avec la plateforme officielle de l’Assurance Maladie pourrait duper les internautes, il s’agit bel et bien d’une fausse plateforme réalisée par le pirate malintentionné. Comme ce portail n’est pas l’organisme de confiance, il est plus sage de ne divulguer aucune information compromettante comme des justificatifs d’identité (CIN, passeport, carte de séjour, permis de conduire…) et des preuves de domicile (facture de gaz, de téléphone, d’électricité…).

Protégez-vous des filoutages

Pour éviter les problèmes de phishing, il est important d’ignorer les messages vous invitant à cliquer directement sur un lien présent dans un courriel vous demandant de fournir des informations confidentielles. Pour accéder au site de l’ameli, il est primordial de saisir l’adresse de l’organisme de mutuelle générale sur l’adresse réticulaire (URL). Les messages urgents envoyés par email censé provenir de votre CPAM doivent être lus avec beaucoup de précautions. En cas de doute, mieux vaut contacter rapidement un responsable de l’organisme d’assurance maladie. Surtout ne jamais répondre ou transmettre la notification frauduleuse. Il est également utile d’activer le filtre contre le phishing présent dans votre navigateur internet ou en utilisant un logiciel antipourriel. Bien que ces solutions ne soient pas parfaites, l’activation de liste noire, liste blanche, mot clé… peut vous aider à redoubler votre vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *