L’ex-pharmacien suspecté de fraude à l’assurance-maladie en Essonne écroué

Les escroqueries à l’assurance-maladie sont des opérations passibles d’emprisonnement. Même les pharmaciens retraités sont condamnés pour falsification de documents. C’est ce que l’on peut conclure sur cette triste affaire d’un homme suspecté d’être l’instigateur d’une fraude à grande échelle sur l’assurance-maladie. Cette histoire s’est déroulé dans le département de l’Essonne. Le montant détourné par le coupable s’élève à 340 000 €. Après avoir été mis en examen, l’ex-pharmacien a finalement été écroué.

Un ex-pharmacien soupçonné par la justice

Le principal suspect de cette affaire de fraude à l’assurance a été inculpé par un juge du tribunal d’Evry. Les motifs de cette condamnation sont au nombre de trois : tentatives d’escroquerie, fraude, faux et usages de faux. Après avoir été jugé, l’ex-pharmacien Essonnien âgé d’une cinquantaine d’années a finalement été incarcéré le mercredi 11 septembre 2013. Celui-ci a fait appel de cette décision pour alléger sa peine en détention provisoire.

Quelques précisions sur la méthode utilisée par le fraudeur

D’après les sources provenant des enquêteurs chargés de mener l’investigation, la falsification à l’assurance-maladie consiste à truquer les ordonnances médicales à grande échelle. Pour cela, l’ancien pharmacien abusait de son expérience pour modifier et falsifier les prescriptions médicales afin de se faire rembourser par l’assurance-maladie sur des traitements fictifs. La durée nécessaire à ce pharmacien essonnien retraité pour soutirer près de 340 000 € à la Caisse primaire d’assurance-maladie n’a pas été révélée. Espérons que ce cas puisse servir d’exemple aux autres apothicaires qui sont tentés par cette opération frauduleuse.