L’arrêt du tabac

Si vous êtes un vrai drogué esclave de la nicotine et que vous êtes disposé à arrêter cette mauvaise habitude afin de réduire considérablement les risques de contracter le cancer des poumons, vous pouvez compter sur l’assurance maladie pour vous aider à couvrir les frais de vos traitements. En effet, le sevrage tabagique fait partie des cures prises en charge par votre sécurité sociale. Pour bénéficier de ces prestations, les abonnés devront respecter certaines conditions.

Les conditions d’éligibilité pour bénéficier de cette prise en charge

L’arrêt de tabac peut être réalisé par la prescription médicale établie par un médecin ou une sage-femme. Dans cette ordonnance, le patient doit suivre un traitement à base de patch, gomme, pastille ou encore inhalateur. Ces produits serviront à réduire la consommation de cigarettes voire de mettre fin à l’abus de la cigarette. Pour que cette prise en charge soit effective, il faudra que les produits inclus dans la prescription médicale fassent partie des substituts remboursés par la CPAM. Vous retrouverez la liste complète de ces articles en téléchargeant le document disponible sur le portail officiel de l’Assurance Maladie.

Le montant des remboursements de l’arrêt du tabac

L'arrêt du tabacLe montant remboursé par la couverture obligatoire aux abonnés qui désirent arrêter de fumer est de 50 € par an et par bénéficiaire. Les femmes enceintes pourront tirer profit d’une prise en charge de 150 € conformément à la nouvelle réforme promulguée le 1er septembre 2011.

L'arrêt du tabacComment se déroule le remboursement de l’arrêt de la cigarette ?

Pour être pris en charge dans l’achat de substituts nicotiniques, vous devez payer le coût des produits prescrits par votre médecin ou votre sage-femme. Les dépenses doivent être réglées immédiatement vu que cette couverture ne prend pas en compte l’avance des frais connue sous le nom de tiers payant. La procédure de remboursement est établie par le pharmacien qui transmet une feuille de soin électronique à votre caisse d’Assurance Maladie en utilisant votre carte vitale. Dans le cas où le pharmacien ne dispose pas de l’appareil permettant d’effectuer ce genre d’opération, le professionnel de la santé vous délivre une feuille de soins papier que vous devrez envoyer vous-même à votre caisse CPAM.

Les précautions à prendre pour profiter des remboursements

Pour que vos achats de substances antinicotines soient valables, il faut que les produits concernés par cette couverture soient ordonnés dans une prescription consacrée exclusivement à ces traitements. Aucun autre médicament ne doit figurer sur cette instruction médicale. Afin de profiter d’une protection efficace contre l’arrêt du tabac, des assurances complémentaires santé nous procurent de meilleurs taux de remboursement. Informez-vous sur les modalités de ces contrats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *