Allocation handicapé

L’AAH ou Allocation pour Adulte Handicapé est une aide financière visant à garantir un revenu minimum aux personnes qui la perçoivent. Cette allocation est salvatrice pour ceux qui ont des difficultés à se mouvoir. Pour en bénéficier, il faudra remplir plusieurs conditions. Elle est destinée aux invalides qui ne peuvent prétendre à l’avantage vieillesse, incapacité ou qui touchent la rente d’accident du travail d’un montant au moins équivalent à celui de l’AAH.

Limite d’âge pour bénéficier de l’AAH

Pour bénéficier des versements alloués par l’Allocation pour Adulte Handicapé, il faudra que l’affilié soit âgé de plus de 20 ans ou 16 ans, s’il n’est plus pris en charge par les prestations familiales. Cette rente est perçue jusqu’à l’âge minimum légal de départ à la retraite pour les personnes qui ont une invalidité allant de 50 % à 79 %. Une fois cette limite d’âge atteinte, l‘ayant droit de cette allocation changera de régime. Son AAH sera transformée en régime de retraite pour inaptitude physique. Si l’incapacité de la personne concernée est d’au moins 80 %, elle pourra profiter d’une AAH différentielle qui n’est autre qu’une pension mensuelle réduite lorsqu’elle aura atteint l’âge légal du départ à la retraite. Cette offre est allouée en complément d’une retraite inférieure au minimum vieillesse.

Les conditions pour jouir de cette rente

Pour prétendre à l’Allocation pour Adulte Handicapé, la personne doit atteindre un certain taux d’incapacité permanente supérieur à 79 % ou un taux compris entre 50 et 79 %, ce qui lui fait subir une restriction substantielle et durable pour accéder à un emploi. La Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) dispose d’un barème spécifique permettant de déterminer le taux d’incapacité des prétendants à l’allocation.

Allocation handicapésLes conditions de résidence et de nationalité pour pouvoir percevoir l’AAH

Pour bénéficier de cette aide, le demandeur doit résider en permanence en France métropolitaine ou dans les DOM. Quant aux étrangers qui veulent en profiter, il faudra qu’ils présentent un titre de séjour régulier ou à défaut, qu’ils possèdent un récépissé de renouvellement de sa résidence. Cette formalité n’est pas valable pour les ressortissants de l’Espace Economique Européen.

Les conditions en termes de ressources pour bénéficier de l’AAH

L’AAH est accordée aux personnes handicapées au revenu modeste. Elle est destinée à ceux qui ont des ressources annuelles ne dépassant pas :

  • 9 319,08 € pour un handicapé célibataire
  • 18 638,16 € pour un handicapé marié

Ces restrictions sont majorées de 4 659,54 € pour chaque enfant à charge. Pour prouver son entrée d’argent à l’organisme, il devra remplir et envoyer à la Caisse d’Allocation Familiale le Cerfa n°14208*01 relatif à la déclaration trimestrielle des revenus ou faire régulièrement sa demande des ressources en ligne sur le site de la Caf.